Lâcher prise veut-il dire ne rien faire ?

La philosophie du yoga nous apprend une multitude de règles de savoir vivre avec soi et avec les autres comme par exemple la bienveillance, la vérité, l’étude de soi etc. Le yoga nous apprend également le lâcher prise et le differencie de l’action d’abandonner. Baisser les bras est un concept bien différent de celui du lâcher prise, et c’est important de faire la différence.

UNE DEFINITION ? Si vous cherchez la définition du mot lâcher vous trouverez : cesser de tenir mais également abandonner. Cela peut porter à confusion. Pourtant j’aime beaucoup cette définition « cesser de tenir » car c’est exactement ce que nous recherchons dans le lâcher prise, nous cessons de tenir ce qui nous empêche d’avancer et nous nous libérons de ce qui nous retient. Tandis qu’abandonner veut dire que l’on baisse les bras.

LE LACHER PRISE VEUT-IL DIRE NE RIEN FAIRE ? Parfois lâcher prise signifie ne rien faire dans le sens où on arrête d’être dans le FAIRE, pour s’autoriser à ÊTRE. Mais le lâcher prise n’est pas quelque chose de passif, c’est un choix, une action. Si vous êtes dans une conversation de sourds qui n’aboutit à rien, choisir de vous taire n’est pas un signe de faiblesse ou d’abandon, vous faites le choix de vous taire car vous savez que lutter ne vous apportera rien de positif. Vous choisissez de vous libérer de votre colère, de votre besoin d’avoir raison, de votre soif de contrôle dans ce débat sans fin.

L’INTENTION – Je pense également que le lâcher prise est une question d’intention. Un étudiant qui arrête ses études car il ne veut pas travailler abandonne. Un étudiant qui arrête ses études car il sait qu’il est fait pour autre chose lâche prise. Votre intention, ce pourquoi vous faites les choses, fait toute la différence. Le lâcher prise vous invite à vous libérer de vos résistances, qu’elles proviennent de votre physique, votre psychique, vos émotions, votre karma, votre éducation ou vos croyances.

comment-lacher-prise-nicolassarrasin.com_

L’ACCEPTATION SANS ÊTRE FATALISTE – Lâcher prise c’est accepter que les choses sont telles qu’elles sont et que vous ne pouvez rien changer. C’est accepter que vous avez donné le meilleur de vous-même mais que vous avez peut-être atteint votre limite. C’est accepter que le résultat n’est pas tout à fait comme vous l’aviez imaginé mais que vous pouvez être satisfait du chemin parcouru ou alors vous remettre en question et tirer des leçons de vos erreurs. C’est avoir la foi. C’est croire que si vous lâchez la bride, que si vous cessez d’être dans le controle permanant, tout ira bien.

 

On n’est bien loin de cette idée de « ne rien faire » dans le sens de passivité. On est plutôt dans la conscience de soi et de ce qui est juste pour soi et les autres, dans l’acceptation, dans la prise de décision en fonction de ce qui est vraiment bon pour notre développement personnel et notre santé mentale et émotionnelle. Choisir de ne rien faire est parfois le meilleur des services que vous puissiez vous rendre.